TERMINALE – carnet de travail

Depuis la session 2013 du baccalauréat, chaque candidat doit présenter un carnet de travail lors de la partie orale de l’épreuve obligatoire. Ce carnet accompagne les productions réalisées et retrace le parcours de l’élève en arts plastiques durant l’année de terminale. Il facilite le dialogue avec le jury et sa compréhension de la démarche du candidat.

 

Depuis le Bulletin officiel spécial n° 2 du 13 février 2020, la définition du “carnet” à désormais  évolué :

Le carnet de travail est un objet personnel qui témoigne de la diversité des projets et démarches, des réalisations abouties, inachevées ou en cours, des expériences, des rencontres et des références ayant pu jalonner l'ensemble de l'année de terminale et que l'élève à décider de retenir ou de valoriser. La forme et les données matérielles du carnet de travail sont libres.

A ce carnet de travail devrait s’ajouter un dossier, que je vous propose d’intégrer dans votre carnet de travail :

Le dossier documente le projet. Il comprend des éléments permettant de l'appréhender dans sa globalité, comme dans sa dynamique. Par exemple : sélection d'esquisses, de réalisations préparatoires, de photographies pouvant restituer une vue d'ensemble, de traces des évolutions ou des orientations prises ; documents ou échantillons témoignant de certaines caractéristiques plastiques ou des processus de travail ; captations de mises en œuvre ou des monstrations qui, notamment, ne peuvent être apportées le jour de l'épreuve, etc. La forme et les données du dossier sont libres, dans la limite raisonnable de pouvoir être rassemblées et transportées dans un format du type « raisin » et de 5 cm d'épaisseur.

Ni livre d’artiste, ni pense-bête, ni “book”, ni cahier de croquis, ni cahier de cours, il peut éventuellement emprunter et croiser quelques unes de ces formes (ou non) et il n’a surtout pas vocation à être formaté.

Ce carnet accompagne vos expérimentations, recherches, visites, rencontres et découvertes effectués durant l’année de terminale, 

Il convient également de ne pas oublier que ce carnet de travail n’est pas évalué lors de l’épreuve orale du baccalauréat et ne se substitue pas à tout ou partie des travaux des candidats, qu’il accompagne en revanche, en complément ou en appui, et afin d’en favoriser l’évaluation.

QUELQUES EXEMPLES

Le nom des élèves ayant réalisé ces planches n’est volontairement pas communiqué pour préserver le caractère personnel de cet objet